Traduction anglais-français : les faux amis

Méfions-nous des amis. Surtout des faux…

-

Prenons garde, mes amis : certains mots sont traîtres, comme certains amis. Ce sont les faux amis. En anglais : « false friends » ou « deceptive cognates ». En finlandais : je ne sais pas. Mais je n’ai pas de faux amis finlandais. Ni de vrais non plus, d’ailleurs. Mais là, je sens que je m’égare, et cela me fait penser que je dois prendre le train pour Lille. Alors finissons-en vite avec ce billet…

Les faux amis, disais-je, les vrais, sont ces mots qui, dans une langue étrangère, présentent « une similitude trompeuse avec un mot de sa propre langue », dit le Petit Robert qui, bien que petit, a déjà plus de vocabulaire que n’importe quel animateur télé français.

Ainsi, « gentil », ce n’est pas « gentle » ; et « gentle », ce n’est pas « gentil ». Car ces mots sont méchants ! Ils cherchent à nuire, à entourloupiner – si vous me passez l’expression. Ils prennent l’allure de nos meilleurs amis, avec les taches de rousseur, les points noirs sur le nez et même les coups de soleil dans le dos. Mais si on les gratte un peu quand ça les démange, on découvre vite le pot aux roses : ce sont des faux !

Le gros problème avec la falsification des mots, c’est que ça crée des malentendus fâcheux. Comme l’autre jour à la piscine, où un petit malin s’était amusé à remplacer le « d » de « douche obligatoire » par un « c ». On avait vraiment l’air de parfaits idiots, avec nos caleçons blancs antifuites.

Aussi, pour vous éviter des situations qui pourraient s’avérer gênantes, nous tâcherons de dresser dans ce site une petite liste de ces mots – français et anglais – qui cherchent à nous tromper. Ce sera peut-être fastidieux pour nous, mais pas forcément « fastidious » pour tout le monde. L’essentiel étant de garder la bonne humeur qui caractérise les amis, les vrais, de pouvoir séparer le bon grain de l’ivraie, de savoir démasquer les « treacherous », ces faux tricheurs mais vrais félons.

En orthographe comme en peinture, en joaillerie ou en billets de 500 euros : méfions-nous des faux. Pour les billets de 500 euros, méfions-nous aussi des amis. En somme, méfions-nous des faux amis…

Th. V.

-

Nos vrais faux amis anglais…

-

« Actuality » ne se traduit pas par « actualité », mais bien par « réalité ».

-

Nos vrais faux amis anglais…

-

Faites bien attention au mot « actual », qui ne signifie pas « actuel » mais bien « réel », « exact ».

-

Nos vrais faux amis anglais…

-

« Actually » : voilà un beau et vrai faux ami ! Attention à bien traduire ce terme par « en fait », « en réalité », et non par « actuellement ».

-

SUIVEZ LE GUIDE…

Ecrire sans fautes d’orthographe c’est…

> Mettre toutes les chances
de son côté pour décrocher
un job
> Evoluer plus facilement
du point de vue professionnel
> Donner une bonne image de son entreprise

S’abonner à ce blog